Blogue

Rencontrez les artisans, découvrez leur savoir-faire, partagez leur passion.

Zoom sur les marques coup de cœur, les histoires inspirantes et nos événements phares.

En vedette

Hommage à Yves Klein et son bleu outremer

27 mar 2019


Par une nuit de 1947, bien avant qu’il ne devienne l’artiste novateur de l’Europe d’après-guerre, un certain Yves Klein âgé de 19 ans s’est assis à la plage de Nice, sa ville natale, avec ses deux amis Armand Fernandez et Claude Pascal. C’est à ce moment que les trois jeunes hommes décidèrent de se diviser le monde. Armand choisit la terre et ses richesses, Claude opta pour l’air et Yves garda le ciel et son espace infini. Ce moment passé sur la rive fut un moment crucial pour le travail de Klein et lui inspira la thématique fondamentale de son œuvre : l’expression de l’infini démesuré et immatériel. Malgré une carrière courte, les idées et le travail artistique de Klein eurent un impact significatif sur l’évolution de l’art contemporain. 
 

L'EXPLICATION DE LA MONOCHROMIE

Selon Klein, les toiles, sculptures et éponges recouvertes d’une seule teinte sont la meilleure façon d’amener le public à la conscientisation de l’infini. Elles le transportent hors du moment présent et dans un domaine métaphysique semblable à la transe méditative. Il affirme aussi que la monochromie libère tout de sa forme physique pour offrir au public une expérience immatérielle. 

Crédit photo : pinterest.ca / yvesklein.com

LE BLEU SANS LIMITES

Même si Klein utilisait plusieurs couleurs dans ses œuvres, le bleu était sans aucun doute sa favorite. Il sentait que, à l’inverse des autres, le bleu n’avait pas de dimension : « Le bleu rappelle tout au plus la mer et le ciel, ce qu’il y a de plus abstrait dans la nature tangible et visible ». Pour bien capturer la qualité sans limites du bleu, Klein a travaillé avec des chimistes pour développer et faire breveter sa couleur signature, une teinte vive bleu outremer nommée « International Klein Blue ». Comme les agents liants dans la peinture ternissaient l’intensité du pigment, Klein ajouta un liant clair qui préservait plutôt sa brillance originale. Klein a réussi à obtenir le résultat escompté puisqu’en regardant cette teinte plus que bleue, le public ne perçoit plus la profondeur et se perd dans son éblouissante infinité.

Crédit photo : pinterest.ca / yvesklein.com

VÊTEMENTS ET TOILES

Chez Simons, nous croyons que l’art et la mode vont de pair :
tous deux rendent le monde plus beau, suscitent de nouvelles idées et alimentent l’imagination. Lorsque nous avons appris que les Archives Yves Klein s’associaient au créateur de couleurs Ressource afin de lancer la peinture « Yves Klein » à l’occasion du 90e anniversaire de l’artiste, nous avons décidé de célébrer à notre manière. Ainsi, nous avons intégré cette toute nouvelle teinte de peinture dans notre séance photos de designers de renommée mondiale.     

La campagne de mode designer printemps-été 2019 est une ode à l’espace qui nourrit l’imagination et la créativité des artistes, nous offrant l’exceptionnelle opportunité de créer cette séance de photos unique. Le décor est un studio d’art où sont étendues des bâches blanches, bleues et transparentes afin de protéger les murs, meubles, œuvres d’art et même les artistes des éclaboussures de peinture. Dans ce décor, on se demande si les mannequins Julia van Os et Sean O’Pry posent pour l’artiste ou le photographe. Impossible à dire!

Dans le studio, trois toiles sont peintes avec la nuance « Yves Klein ». L'une d'elles est monochrome et rend hommage aux œuvres d'art novatrices que Klein a produites. Utilisée en arrière-plan, la toile crée un contraste frappant avec les vêtements. Même si on ne voit qu'une petite partie de la toile, toutes les autres teintes de bleues présentes sur la photo se démarquent.

Sur les deux autres toiles, nous avons demandé à l'artiste montréalais Brad Firmino d'utiliser la même teinte pour recréer les portraits de Dawn et David, deux sculptures spectaculaires de l'artiste italien Michelangelo.

Cette idée est inspirée par le travail de Klein qui avait recréé la célèbre statue hellénique « Victoire de Samothrace » dans une réplique recouverte de son bleu signature. À la différence de ce travail, nous avons utilisé des reproductions bleues de sculptures sur des toiles et non une sculpture en trois dimensions peinte toute en bleu.
Avouons-le, le résultat reste tout de même phénoménal!

DÉCOUVREZ NOS TENDANCES
 

POUR ELLE    POUR LUI 

 

1. “Yves Klein (French, 1928-1962),” artnet, accessed February 28, 2019, http://www.artnet.com/artists/yves-klein/.

NOTRE SÉANCE PHOTOS EN QUELQUES IMAGES

Inscrivez-vous à notre infolettre