Visitez le blogue de La Maison Simons et inspirez-vous des dernières tendances Recherche par image

Blogue

Pleins feux sur nos collaborations exclusives et nos partenariats spéciaux.

Collabos

Incarner le style : MARIPIER x blush trouve le match parfait avec Simons

17 nov 2017

Elle lance sa collection de lingerie MARIPIER x blush chez Simons ce mois-ci.
Son nouveau jeu télévisé Face au mur, adapté de l'émission américaine
The Wall de LeBron James, sera en ondes cet hiver. Décidément,
la fascinante, la dynamique et la très charmante vedette de la télé québécoise Maripier Morin est au sommet de son art!

Difficile de résister à la fougue et à la franchise de Maripier Morin,
animatrice montréalaise et vedette de la série Hockey Wives. Sa nouvelle ligne de lingerie,
créée en collaboration avec Blush (Tout pour chaque fille), est sur le point de redéfinir ce qui est sexy pour les femmes à travers le pays. Et la collection MARIPIER x blush frappe dans le mille :
top de sport aux bretelles croisées actualisé d'une touche féminine, soutien-gorge beige épuré pour la vie de tous les jours (l'un des favoris de Maripier), justaucorps qui se fait discret sous les tenues
(merci au g-string) et qui dévoile ses charmes lors de soirées en ville. La simplicité qui se dégage de Pardon My French, la chaîne YouTube à succès de la femme de 31 ans,
transparaît dans le style naturel et décontracté de chaque pièce.

« J'ai toujours rêvé d'avoir une bralette qui ne requiert pas un bonnet A » raconte Maripier. « Un modèle qui serait facile à porter, mais aussi sexy et tendance. J'aime être confortable dans mes vêtements et mes dessous, c'était un critère très important pour moi, mais au-delà du confort, je veux que les femmes se sentent belles, fortes et confiantes en portant les pièces de la collection MARIPIER x blush. »


Pour Maripier, cette nouvelle collection comble à la fois un besoin personnel et un but créatif. « Pauvre Brandon, »
rigole-t-elle en mentionnant son mari, le bien bâti joueur de hockey professionnel, Brandon Prust. « Il a enduré la même brassière beige pendant des années. Bien que j'adore la lingerie, elle m'a toujours intimidé en raison de ma poitrine difficile à habiller. J'aime mes seins, mais ils font bien ce qu'ils veulent! » C'est le support de son époux et leur respect mutuel qui aide Maripier à évoluer. « Nous croyons l'un en l'autre plus que tout, mais nous respectons également les sentiments de chacun envers notre carrière. » 

C’est lors de la planification des tenues pour ses demoiselles d’honneur que Maripier a d’abord abordé Blush. Elle a été si impressionnée par leur créativité et leur souci du détail que l’idée d’une collaboration est née. Elle a trouvé le match parfait avec l’équipe experte de Blush : « Ils ont un talent fou et ils nous écoutent », explique-t-elle. « Ils m’ont demandé mon avis pour chaque petit détail, jusqu’à la quincaillerie et les coutures. C’était une vraie collaboration. » 

Maripier, qui s’engage à fond dans tous ses projets, a accueilli cette rigueur avec plaisir. « Certaines personnes ne font qu’apposer leur nom sur un produit. Pour moi, c’est tout le contraire. Le processus créatif est ce qui m’excite le plus, de la première journée jusqu’au lancement en magasin. » 

La détermination intérieure de Maripier
s'est révélée bien avant sa carrière à la télévision et en design.

Après avoir vu son rêve olympique en patinage artistique s'écrouler suite à une blessure à la colonne vertébrale, elle a non seulement dû réapprendre à marcher, mais elle a aussi dû retrouver son identité.

« À 18 ans, on est en train de se définir en tant que personne et on est confronté à plusieurs remises en question, autant physiquement que mentalement. » Bien qu’elle ait beaucoup appris de ses années de patin, qu’elle considère comme un cadeau, son nouveau chemin lui a permis de réaliser un rêve d’enfance bien différent. « Quand j’étais une petite fille et que nous venions à Québec, nous allions directement chez Simons. C’est là que j’ai été introduite pour la toute première fois au commerce de la mode et que mon intérêt pour le domaine s’est vraiment déclaré. » Et c’est justement chez le détaillant canadien que la collection MARIPIER x blush sera lancée. 

« Je me considère tellement chanceuse d'avoir croisé le chemin de gens fabuleux et d'avoir vécu autant d'expériences incroyables dans plusieurs sphères de ma carrière », affirme-t-elle.
Mais la chance a sans doute moins à voir avec sa bonne fortune que sa propre ouverture d'esprit et sa détermination obstinée à tirer le meilleur parti de toutes les occasions qui se présentent à elle.

« Je veux être reconnaissante pour tout ce qui arrive maintenant, car si demain tout s'arrête, je serai vraiment heureuse de ce que j'aurai réalisé. Seul Dieu sait ce qui nous attend. » Dieu, et bien sûr Maripier, qui a du mal à contenir son excitation pour un nouveau projet top secret qu'elle prépare pour la Fondation des Étoiles, un organisme à but non lucratif qu'elle a démarré pour soutenir la recherche sur les maladies infantiles. « Vous n'en reviendrez pas quand vous apprendrez la nouvelle »,
promet-elle. Considérant tout ce que cette femme inspirante a déjà accompli, on a très hâte!

QUESTIONS EN RAFALE

Peux-tu résumer MARIPIER x blush en une phrase?
Vulnérable, mais d'une belle façon, en simplicité.

Quel est ton article préféré de la collection et comment l'agencerais-tu?
Le justaucorps. Pour un look à la fois sexy et féminin, je le porterais avec un jeans, un veston surdimensionné et une belle paire de bottes.

Définis sexy :
Un tee-shirt blanc et des jeans.

Quel est ton style signature?
La Maripier à la télévision est très bien mise. Elle est structurée et porte des coupes délicates, très féminines. La vraie Maripier est plus grunge : tee-shirt et veste de cuir.

As-tu des regrets envers Hockey Wives?
Pas du tout. Nous l'avons fait de la façon la plus honnête possible.
On a parfois blessé des gens qui nous entourent en étant trop francs, parce qu'on a été fidèles à 100 %. Il n'y avait aucune différence avec qui nous sommes dans la vraie vie.

Quel est ton designer de prédilection?
Je ne suis pas vraiment portée vers les designers parce que je ne crois pas pouvoir me le permettre pour l'instant. J'aime vraiment la mode abordable, agencer les vêtements à la façon de pièces dispendieuses, leur donner une deuxième vie. Pour moi, c'est plus excitant que de porter une robe Dolce and Gabbana.

Tu es proche de…
Ma mère. Je ne pourrais jamais vivre sans elle, j'ai besoin de ses conseils pour chaque décision que je prends. 

Tu tiens de...
Mon père. Il se laisse totalement diriger par ses émotions.
Chacune des décisions que nous prenons vient du cœur. Mon père et moi
avons deux côtés gauches du cerveau et ma mère a le côté droit.

Quel est ton plus grand défi?
Trouver un équilibre.

D'où vient ton nom?
Au Québec, 80 % des noms de filles commencent par Marie.
Ma mère se prénomme Marie-Claude et elle a toujours détesté le trait d'union et à quel point son nom était long. Elle aurait voulu m'appeler Jasmine, mais mon père préférait Marie-Pierre
alors elle lui a dit : « si tu veux l'appeler ainsi, ce sera un seul nom sans trait d'union. » Ma mère gagne toujours, mais mon père voulait tellement avoir une fille qu'elle l'a laissé gagner.