Carnet 1840

Rencontrez les artisans, découvrez leur savoir-faire, partagez leur passion.

Créateurs

Images de cultures.

Avec pour thème l’agroalimentaire, les illustrations évocatrices et les articles de papeterie ludiques de Laucolo en mettent plein la vue et la conscience. Pour l’illustratrice à leur source, l’éducation en images, c’est bio-logique.

Laucolo est l’alias de Laurence Deschamps-Léger, une illustratrice qui œuvre sous ce nom depuis 2014. Celle qui a d’abord fait des études en développement international a vite vu dans l’agroalimentaire un sujet riche en enjeux et une source sans fin d’apprentissage. 

Passer du global au local

En travaillant pour les Fermes Lufa, terreau fertile où elle a approfondi ses connaissances sur l’entrepreneuriat et le système alimentaire québécois, l’artiste a glané quantité d’informations méconnues, par exemple sur les fruits et légumes québécois disponibles dans la province et à quels moments de l’année. C'est alors qu’a poussé un désir de dessiner pour en parler. Une nouvelle vocation venait de s’enraciner. 

Dessiner pour sensibiliser

Fruit de son bagage, le style agroalimentaire de Laucolo charme par un look qui peut évoquer des planches de botanique ancienne, mais à la facture graphique d’une fraîcheur résolument moderne. Passionnée d’aliments et de jardinage comme d'autres créateurs, îlot culture et La société des plantes par exemple, Laurence manie aquarelle, encre et outils numériques pour présenter dans leur simple splendeur fruits et légumes, fines herbes et fleurs de la belle province. Elle produit ainsi des illustrations qui ont orné livres, magazines et chartes informatives. Elle crée également des articles de papeterie aux jolies formes variées telles que des affiches, des cartes, des carnets et des calendriers, sans oublier de petits articles pratiques à effigie botanique comme des aimants à frigo.

Alimenter le débat

Au-delà de sa beauté décorative, Laucolo partage quelque chose d’éclairant qui incite à se renseigner. Ses œuvres donnent même envie de se mettre au jardinage et à la cuisine. Elles qui jouent naturellement un rôle esthétique deviennent
«de petites portes d’entrée vers de plus grands sujets», raconte Laurence. L’artiste aime décortiquer les concepts pour les comprendre et révéler en images les racines de notre alimentation. Elle prend plaisir à lancer des conversations autour de sujets qui lui tiennent à cœur comme la saisonnalité et la souveraineté alimentaire. De saison, tout est bon, dit-on, et certaines de ses illustrations de fruits et légumes en donnent un excellent coup d’œil. La souveraineté alimentaire, concept fondateur de Laucolo, fait référence au droit qu’a chaque peuple d’être responsable de son alimentation et de définir sa politique alimentaire selon ses spécificités sociales et culturelles.

S’enraciner dans la réalité locale

Laurence souligne l’importance de comprendre le cycle agricole, la diversité et la provenance des produits pour prendre des décisions éclairées sur notre système alimentaire. Dans son élan pour éveiller les esprits sur le sujet agroalimentaire, elle a d’ailleurs cofondé avec Sara Maranda-Gauvin On sème, un OBNL qui organise des événements visant à célébrer les saisons et les créateurs à l’échelle locale, dont le Marché de mai et le Jour de la tomate.

Toujours à récolter des concepts et à semer des idées pour les faire germer dans notre conscience, Laucolo compte explorer ensuite la famille des piments pour l’ajouter à sa corne d’abondance. À consommer sans modération pour continuer de s’informer et d’enjoliver notre quotidien.
 

découvrez
partagez
Inscrivez-vous à notre infolettre