Carnet 1840

Rencontrez les artisans, découvrez leur savoir-faire, partagez leur passion.

Créateurs

Un parcours pavé de succès… et de tapis! 

C’est avec un esprit libre et ouvert qu’Alec, fondateur et designer de Haut Beau, crée des tapis faisant partie d’une exploration de la structure, de la couleur, du motif et de la composition.

À l’été 2015, Alec décide de quitter ses études et de partir à la recherche de sa véritable passion. N’ayant aucun plaisir à créer à cette époque de sa vie, il commence à explorer ses options. Après avoir travaillé comme portier, planteur d’arbres et même pompier, il a finalement une révélation pour le tissage et le tricot. Ce n’est que plus tard, après avoir créé son entreprise, qu’il retourna étudier le textile à l’Université Concordia et au Centre des textiles contemporains de Montréal. En parallèle, il soumet son travail à différents concours de design aux quatre coins de la ville. Être accepté par le monde extérieur le pousse à assouvir sa passion : tisser des tapis à la main.

 « On n’est pas obligé de suivre les normes. Faire quelque chose qui s’éloigne des standards, c’est ce qui permet de sortir de sa zone de confort. »

Pour Alec, les tapis sont à la fois utilitaires et artistiques. Sensible de nature, il puise son inspiration dans ses émotions qu’il transpose ensuite dans son art. Cette approche est primordiale et lui permet d’éviter la redondance. « J’aime le mouvement artistique et le processus derrière mon travail. J'aime être discret, réexaminer les changements et voir où je peux agir différemment. Vous savez, il n’est pas toujours nécessaire d’y avoir une histoire derrière chaque pièce. L'art est simplement le résultat de mon processus. »

Alec s’assure de la qualité de chacun de ses tapis en tissant chaque pièce à la main dans son studio de Montréal et en utilisant des matériaux provenant du Nouveau-Brunswick. Peu de personnes sont familières avec l’art du tissage et c’est exactement ce qu’il veut illustrer à travers son travail. Il est en constante évolution et poursuit sa quête de faire ce qu’il aime vraiment.

« Le jour où je ne serai pas 100% satisfait, je devrai faire autre chose avant que cela ne devienne destructeur. »

découvrez
partagez
Inscrivez-vous à notre infolettre