Blogue

Rencontrez les artisans, découvrez leur savoir-faire, partagez leur passion.

Zoom sur les marques coup de cœur, les histoires inspirantes et nos événements phares.

En vedette

Une entrevue avec Elisa C-Rossow

14 avr 2020

Basée à Montréal, c’est avec son esthétique minimaliste chic et intemporelle que la designer fait sa marque. Discussion avec une créatrice authentique et inspirante.

À quand remonte ton premier contact avec la mode?

J’étais très jeune, c’est difficile pour moi d’identifier un moment précis. Je me rappelle que mon grand-père me donnait ses vieux blue jeans quand j’avais 12 ou 13 ans et que je m’en faisais des jupes et des sacs. J’ai cousu à la main longtemps, j’ai eu ma première machine à coudre à 18 ans. Je créais principalement pour moi, pour me faire ma garde-robe. La notion de mode est venue plus tard quand je faisais mes études de stylisme. Ce qui me plaisait le plus, et c’est encore le cas aujourd’hui, c’est de sculpter le vêtement et de créer une pièce qui va remplir une fonction.
 

Quand as-tu décidé de lancer ta marque?

C'était le 28 octobre 2008 à Montréal. Mon premier défilé était dans une petite galerie, une cinquantaine de personnes et la presse locale y assistait. Je travaillais sur la collection depuis mai 2008. Quand je suis arrivée à Montréal, j'ai réalisé que le coût de la vie, bien inférieur à celui d'une ville comme Paris, allait me permettre de ne pas attendre des années avant de lancer ma marque. J'ai commencé doucement et en faisant de la production sur mesure, j'ai pu grandir à mon rythme, sans avoir besoin de soutenir une grosse production

L'étape que tu préfères dans la création d'une collection ?

Le dessin, le moment où la collection prend forme et où je peux mettre toutes mes compétences à exécution afin de penser à tous les détails de finitions du vêtement final.

Quelle est l’influence de tes clientes sur ton processus créatif?

Le sur mesure est toujours une partie importante de l’entreprise et permet de faire évoluer la collection. Je côtoie les clientes de près, j’apprends à les connaître, à comprendre leurs complexes et ce qu’elles attendent d’un vêtement. Habiller une grande diversité de corps me permet de penser les silhouettes afin qu’elles soient plus accessibles. C’est intéressant de suivre les clientes à travers différentes étapes de leur vie et de les accompagner, de voir leur morphologie changer et de s’y adapter. Dernièrement j’ai reçu des demandes pour d’autres tons que le noir, plus de marine et de crème.  

Recommandations en temps de confinement : une recette, un mantra, un livre et un album ou un groupe que tu aimes particulièrement?

Elisa nous conseille la tartiflette comme plat réconfort. Avec du reblochon si possible, mais son fromager est toujours là pour lui proposer des options locales.

Quand elle a besoin de se remonter le moral, elle essaye de voir le côté positif et de mettre la situation en perspective.

Le groupe qu’elle écoute en ce moment est Pink Floyd.

Le livre qu’elle recommande : Petit manuel de résistance contemporaine par Cyril Dion, pour apprendre à vivre plus lentement.

Inscrivez-vous à l'infolettre de SimonsInscrivez-vous à notre infolettre