Blogue

Rencontrez les artisans, découvrez leur savoir-faire, partagez leur passion.

Zoom sur les marques coup de cœur, les histoires inspirantes et nos événements phares.

En vedette

Super Nova

16 fév 2018


Difficile de ne pas être ébloui
lorsqu’on rencontre une personne comme Nova Orchid.
Aussi brillante que son céleste prénom, cette mannequin montréalaise a connu une ascension fulgurante qui l’a propulsée vers le firmament, lui permettant de défiler pour les plus grands, dont Chanel et Sonia Rykiel. Mais comme nous l’avons découvert lors de son passage dans nos studios pour notre dernière séance photo Icône, être une star du milieu de la mode n’est pas la seule chose qui lie cette top-modèle au ciel. De son objectif de carrière de jeunesse à son symbole favori en passant par son sens du style spectaculaire, on dirait bien que tout l’univers de Nova est illuminé d’un soupçon de poussière d’étoiles.

Quel était l'emploi de tes rêves lorsque tu étais enfant?

J'étais vraiment très studieuse à l'école et pendant un certain temps, j'ai voulu être astrophysicienne, mais cela a évolué. Maintenant, j'aimerais devenir entrepreneure et tirer profit de mes contacts dans le milieu de la mode pour lancer ma propre affaire ou quelque chose comme ça.

Comment es-tu devenue mannequin?

Mon père est photographe et réalisateur
alors j'ai grandi dans l'œil de la caméra. J'avais pensé devenir mannequin, mais je n'avais jamais entrepris de démarches officielles avant d'être repérée lors d'une fête de Noël en Australie, à l'âge 13 ans. On m'a invitée à une rencontre avec IMG Australie et j'ai signé avec eux lorsque j'avais presque 14 ans. J'étais encore étudiante à l'époque et je suis seulement mannequin à temps plein depuis un an, soit depuis que j'ai terminé mes études.


Est-ce que cela a été difficile de trouver l'équilibre
entre ta carrière et tes études?

Absolument. C'était ardu parce que je suis extrêmement perfectionniste pour tout ce qui a trait à mes travaux scolaires et j'ai toujours voulu être parmi les meilleurs, donc cela impliquait forcément beaucoup de travail. Je profitais du temps passé en avion pour faire mes devoirs de physique et je trouvais des façons de faire plusieurs choses à la fois pour y arriver.
 


Peux-tu nous en dire plus sur ta coiffure signature?

C'est une histoire plutôt drôle! J'ai eu une frange « normale » pendant un certain temps, puis un jour, j'ai décidé de la couper moi-même. Je ne savais pas vraiment ce que je faisais, mais j'adorais le fait que je l'aie coupée si court, même si c'était en quelque sorte un accident. J'avais tout de même été un peu inspirée par la chanteuse de Die Antwoord, Yolandi Visser. C'est un groupe que j'aime beaucoup et je la trouve vraiment cool, donc je crois qu'il y a là un lien. Et j'avais déjà une frange à 13 ans lorsque j'ai signé avec IMG, donc cela est resté pour devenir partie intégrante de mon identité. Je viens tout juste de recommencer à la faire pousser après l'avoir portée très courte pendant quatre ans. Je suis mûre pour un changement afin que mon style soit un peu plus polyvalent.


Comment décrirais-tu ta personnalité en trois mots
à quelqu’un que tu viens tout juste de rencontrer?

Est-ce que je peux répondre avec un symbole? Je pense que ma personnalité est un peu comme un éclair et j’ai d’ailleurs un tatouage de ce symbole qui est un de mes préférés depuis très longtemps. J’aime que cela dégage beaucoup de puissance et que ce soit relié au ciel et à l’espace, un univers qui me passionne. C’est aussi synonyme de lumière et c’est très direct. En fait, j’aime tout de l’éclair. Ça me ressemble, j’ai une personnalité très pétillante et je ris vraiment beaucoup.

Qui sont les personnes qui t'inspirent,
sans que ce soit nécessairement dans le milieu de la mode?


Il y en a deux. Tout d'abord, Rihanna, parce qu'elle est audacieuse,
séduisante et toujours très avant-gardiste, particulièrement avec sa ligne de maquillage.
Le fait qu'elle ait choisi de créer un fond de teint spécialement pour chaque type de peau, c'est vraiment formidable. J'y pensais justement hier et je me disais qu'elle devrait faire de même avec les rouges à lèvres couleur nude. La plupart du temps, on dit de la lingerie ou des rouges à lèvres nude qu'ils sont « couleur peau », mais en fait, c'est faux. Ils sont souvent seulement pour les tons de peaux blanches alors qu'il devrait y en avoir pour chaque couleur de peau.

L'autre personne qui m'inspire est Rowan Blanchard.
C'est une jeune activiste et actrice de 16 ans qui est tout simplement extraordinaire. Sa façon de prendre position sur des questions d'importance partout dans le monde et toute la force et le courage qu'il y a dans son message malgré son très jeune âge, je trouve ça fantastique.
 

Comment décrirais-tu ton style personnel?

Je dirais que c'est un mélange entre le monde moderne et le futur, du genre les années 40 et 50 rencontrent l'an 2100. Je porte beaucoup de pièces classiques, parfois aussi des pièces griffées plus pointues et j'agence le tout avec des vêtements décontractés. J'adore aussi tout ce qui brille ou qui a un fini argenté, ce qui s'inspire de l'espace et du futur finalement.

Quels ont été les moments les plus marquants de ta carrière de mannequin jusqu'à maintenant?

De me voir apparaître dans la campagne de Forever 21 sur Times Square le printemps dernier a assurément été un moment incroyable. Je me disais « Oh mon Dieu, c'est vraiment moi! ». Le fait de défiler pour Chanel a aussi été un très beau moment. Karl [Largerfeld] est si merveilleux. J'ai toujours admiré cette grande maison de mode, donc c'était vraiment chouette d'être de la partie pour ce défilé.
 

Y a-t-il un look de défilé que tu as particulièrement aimé porter?

Je ne saurais le dire. En fait, c'est ce que tout juste après le défilé, dès le moment où je descends de la passerelle, je me demande moi-même ce qui vient de se passer et ce que j'ai fait! Donc quand on me demande de parler de mon travail pendant les dernières semaines de la mode, je ne sais pas trop quoi répondre parce que je me rappelle à peine pour quelles marques j'ai défilé. Tout cela devient flou pour moi.

Es-tu nerveuse avant les défilés?

Je l'étais les premières fois. Le tout premier défilé auquel j'ai participé était celui de Sonia Rykiel et personne ne m'avait indiqué comment marcher sur la passerelle. J'ai eu un appel me disant qu'ils voulaient que je participe à l'événement et je me suis dit « Oh, c'est vraiment cool! ». Puis j'ai réalisé que je ne savais aucunement ce que ça impliquait. Je me demandais comment je devais marcher et ce que je devais faire. À ce moment, je ressentais alors beaucoup de stress avant d'entrer en scène, mais aujourd'hui, c'est différent. J'ai un petit peu le trac, mais rien de trop intense. Je vis très bien avec cela.
 

Dirais-tu que le fait d'être canadienne a influencé ta carrière?

À chaque fois que je dis que je suis canadienne, les gens ne peuvent s'empêcher de me dire à quel point ils trouvent que notre premier ministre est adorable! De par le fait qu'il est très beau, oui, mais aussi parce qu'il prend position sur des questions importantes comme le féminisme ou le sort des Premières Nations. Beaucoup de gens me font aussi remarquer que le Canada est un pays calme, sécuritaire et relativement au-dessus de bien des conflits. Avec tout ce qui se passe dans le monde actuellement,
je dois dire que je suis très fière d'être canadienne.

Selon toi, quelle est la meilleure chose liée au fait de vivre à Montréal ou au Canada?

L’attrait principal est la diversité. Je suis arrivée de Sidney il y a environ 9 ans, en pleine tempête de janvier. Disons que cela contrastait fortement avec la plage et les 40° Celcius auxquels j’étais habituée. La raison pour laquelle nous nous sommes installés ici est que je tenais à grandir entourée de gens d’horizons différents, de personnes intéressantes et accomplies aux expériences variées. L’immigration en général et la façon dont les nouveaux arrivants sont intégrés à la culture et la société canadiennes sont vraiment réussies ici.
C’est pour moi une des plus belles choses qui soient.

Inscrivez-vous à l'infolettre de SimonsInscrivez-vous à notre infolettre