Blogue

Rencontrez les artisans, découvrez leur savoir-faire, partagez leur passion.

Simons ouvre son magasin à Park Royal dans le west Vancouver

15 oct 2015

Les artistes locaux Jody Broomfield, Bobbie Burgers et Douglas Coupland y présenteront leurs installations

Simons, l’entreprise familiale québécoise renommée dans le domaine de la mode depuis 175 ans, inaugurera son premier magasin à Vancouver le 15 octobre prochain, le onzième de l’entreprise et le deuxième à l’extérieur du Québec. Le magasin d’une superficie de près de 9 500 mètres carrés (100 000 pi2) sur deux étages, sera logé dans l’espace nouvellement réaménagé du centre commercial Park Royal, au coin de Main Street et de Park Royal South.

« Nous cherchons à faire de nos magasins des espaces vibrants et originaux qui inspirent les clients. Dans cet esprit, celui de Park Royal est une réalisation magistrale, explique M. Peter Simons, président-directeur général de l’entreprise. Il nous tarde de transposer à Vancouver l’expérience Simons dans laquelle la mode, l’art et l’architecture se rencontrent. »

Trois magnifiques installations viennent couronner le concept architectural du magasin de Park Royal: 

L’extérieur de l’entrée sud présente un relief sur granite réalisé au jet de sable intitulé Kayachtun, qui signifie « bienvenue». Cette œuvre de Jody Broomfield rend hommage au Spakwus (aigle), ce symbole du pouvoir supérieur et de la protection spirituelle qui porte les prières aux esprits des ancêtres. En plus d’évoquer le traditionnel salut de la main salish, les ailes en parfaite symétrie représentent le lien entre le monde réel et le monde spirituel. Broomfield est un artiste membre de la nation Squamish, Salish du littoral.

Au centre de l’espace de magasinage pour femmes, trône une sculpture en céramique de Bobbie Burger, Innocence Disobedience, illustrant la rébellion des femmes. Plus de 50 fleurs iridescentes bleues, grises, blanches et noires, toutes fanées à différents degrés, flottent devant le mur, fortes et résilientes dans leur émouvante vulnérabilité. Burgers est une artiste peintre et sculptrice de West Vancouver, réputée pour ses représentations florales raffinées.

La sculpture de Douglas Coupland, Bow Tie, s’élève dans l’atrium central sur deux étages. Deux cônes rayés de couleurs vives convergent l’un vers l’autre, donnant l’impression de se toucher en un point quasi imperceptible, référence puissante à la mode, à la culture et… au génie! Cet artiste visuel originaire de West Vancouver est aussi romancier et designer.

L’extérieur du magasin, une création de la firme d’architectes Lemay Michaud, s’inspire de l’héritage de la nation Squamish, plus particulièrement du tissage traditionnel salish. La façade évoque la superposition de couvertures dans un motif à chevrons répétitifs composés de panneaux blanc cassé disposés à la verticale et à l’horizontale. Le décalage du deuxième étage, dont l’angle nord-ouest surplombe l’atrium vitré de l’entrée principale, accentue l’effet visuel de l’ensemble.

L’intérieur du magasin de Park Royal est l’œuvre de la firme Designstead, spécialisée dans l’aménagement de commerces de détail. C’est un ingénieux concept d’enchaînement d’espaces boutiques intimes qui propose une expérience de magasinage globale dans un espace accessible et facile d’approche, élégant et raffiné jusque dans le moindre détail.

Les vêtements pour femmes occupent l’étage principal. Le rayon Twik, dans sa palette chromatique de corail, rose, bleu et vert, met à la disposition des jeunes fashionistas des tabourets et des bancs au design fantaisiste. Icône propose un mariage enveloppant de pierre naturelle, de bois et de touches de vert pour ponctuer les cabines d’essayage. Des éléments chaleureux comme des carpettes, un éclairage de style résidentiel et des tableaux distinguent le rayon Contemporaine.

Tel un écrin d’intimité dissimulé derrière un portail en laiton, la boutique de lingerie féminine Miiyu nous enveloppe de gris foncé et de bleu, le tout couronné d’un baldaquin orné d’éléments féminins avec un élément baroque anecdotique composé de balles ping-pong roses, œuvre de Christy Thompson !

L’expérience de magasinage au masculin est regroupée au second étage. Le rayon Djab, mode street pour les jeunes hommes, semble presque manquer de finition tellement l’esprit du matériau brut est présent. Murs de bois, plafond de contreplaqué, quincaillerie apparente et lampes géantes sont caractéristiques. Le rayon Le 31 pour homme est orné de boiseries aux teintes chaleureuses, de quincaillerie aux lignes épurées et modernes, de tableaux et dessins architecturaux de chemises et de complets qui ajoutent des références culturelles évocatrices et nimbent tout le rayon d’une aura totalement masculine.

Les boutiques Edito située dans chaque rayon pour hommes et femmes, mettent en vedette les grands designers internationaux comme 3.1 Phillip Lim, Kenzo et Balmain et une foule d’autres. Arrière-plan de bois et accents noirs très élégants créent une atmosphère sophistiquée pour la clientèle à la recherche de vêtements griffés.

Tous les rayons convergent vers le centre de chaque étage, où l’on retrouve la section réservée aux vêtements sports et entraînement iFiv.5 en plus d’une sélection pointue d’accessoires mode Simons. Le rayon Simons Maison parsemé d’esquisses de salle à manger et de chambre à coucher recrée un intérieur chaleureux et convivial et recèle d’une foule d’articles mode pour habiller toutes les pièces de la maison.

Le café Ève situé au second étage, face au sud, offre une vue imprenable sur le pont Lions Gate et le parc Ambleside. On vous y accueille pour casser la croûte dans une ambiance détendue. Mosaïque chatoyante, banquettes recouvertes de plaid et chaises orangées confèrent au lieu chaleur et simplicité. Pas moins de cinquante personnes peuvent y prendre place pour déguster un menu d’inspiration canadienne-française, proposant bagels, soupe à l’oignon gratinée, fricassée de poulet, beignes succulents et autres gourmandises.

Le café Ève présente également une exposition de 15 œuvres d'art des élèves de Arts Umbrella, une organisation sans but lucratif basée à Vancouver, où les jeunes âgés de 2 à 19 ans cultivent leur créativité dans des programmes d'arts visuels et médiatiques. Dans le cadre de son soutien à la communauté artistique locale, Simons a pris un engagement de trois ans pour supporter le Programme de prêts Art de Arts Umbrella.

Inscrivez-vous à l'infolettre de SimonsInscrivez-vous à notre infolettre